Interviewes

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Interviewes

Message par Oban... le Ven 28 Sep - 23:31

Ué', le genre de conneries avec lesquelles j'ai un peu de mal.

Il y a un moment où l'économique et le sportif s'effacent face à certaines considérations. Sortir un truc comme ça, en plus de faire tâche auprès des tifosi, c'est, je trouve, faire offense à l'histoire du club.

Néanmoins intéressant à lire comme intervention.
avatar
Oban...

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Beppe Iachini:"Triste d'avoir laissé un public extraordinaire"

Message par Oban... le Jeu 4 Oct - 9:30

IACHINI : « JE SUIS TRISTE D’AVOIR ABANDONNÉ UN PUBLIC EXTRAORDINAIRE »
Jeudi, 04 Octobre 2012 10:25


L’ancien entraîneur blucerchiato qui a l’an dernier permis à la Sampdoria de retrouver la Série A, s’est confié dans la Gazzetta Mercantile. Voici quelques extraits de cette interview où il fut en grande partie question du club doriano.

Vous attendiez-vous à ne pas faire partie du projet de la Sampdoria ?

« Sincèrement non, surtout après avoir obtenu la promotion en Série A. Je savais que le plus dur avait été fait. On a d’ailleurs pu s’en rendre compte dimanche contre le Napoli puisque que dix titulaires sur onze jouaient en Série B l’an dernier. »

Il ne vous reste plus qu’une promotion dont vous vous souviendrez longtemps.

« C’était ma troisième promotion en Série A, la plus compliquée de toute, c’est sans doute pour ça que c’est aussi la plus belle, même si les deux précédentes furent aussi très belles. Je suis triste d’avoir laissé une tifoseria extraordinaire, unique qui m’a donné beaucoup d’affection, mais aussi la famille Garrone qui représente un certain idéal du calcio, et beaucoup de joueurs avec de grandes valeurs, de vrais hommes. »

Une pointe de jalousie à propos de Ferrara ?

« Absolument pas. Ciro est un ami. Nous avons déjà joué ensemble, et je suis heureux qu’il obtienne ces résultats. Entre nous, c’est un entraîneur bien préparé, et je tiens à le remercier car il ne perd jamais l’occasion de rappeler le bon travail qui a été fait l’an dernier. »

Cette année, la Sampdoria a pris son envol.

« Le groupe s’est construit l’an dernier avec moi. Un groupe solide, avec un bon esprit et beaucoup de qualités. Nous avons surmonté des moments difficiles, nous avons avancé semaine après semaine pour obtenir au final une promotion historique. Ferrara est quelqu’un de bien, et aujourd’hui, il poursuit ce travail. »

Stroppa (ndlr : entraîneur de Pescara) dit que pour entraîner, il faut avoir des contacts, et une étiquette. Vous êtes d’accord ?

« Je pense qu’il a raison. La méritocratie n’est pas une chose pris en considération dans le football. Mais en l’occurrence ce discours ne s’adresse pas à Ferrara. C’est un homme bien, et il le prouve actuellement avec la Samp ‘. »

Mister, dimanche, vous serez dans votre télé ?

« Je ne pense pas, j’ai prévu de regarder d’autres parties de Série A et B. Je l’écouterai peut-être à la radio. »

Vous imaginez la partie comment ?

« Deux équipes sur des dynamiques opposés s’affrontent. Le Chievo a rencontré beaucoup de difficultés et espère se relancer avec la nomination d’un nouvel entraîneur. La Samp’ quant à elle espère confirmer des débuts très réussis. »

avatar
Oban...

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Krsticic:"Devenir une bandiera ? Pourquoi pas..."

Message par Oban... le Jeu 4 Oct - 17:11

KRSTICIC:"DEVENIR UNE BANDIERA ? POURQUOI PAS..."
Jeudi, 04 Octobre 2012 18:07


Nenad Krsticic s’est aujourd’hui prêté au jeu des questions réponses avec les tifosi du club au cours d’un chat. Quelques heures plus tard, le milieu de terrain Serbe de la Sampdoria apprenait sa première convocation avec l’équipe nationale A de son pays. Une belle journée pour se confier…

« A la Sampdoria je me sens bien, je peux évoluer avec une certain continuité. Si lors du début de saison l’an dernier on m’avait dit que nous serions promus, et qu’en plus de ça, je participerais à cette aventure en jouant quelques minutes, je ne l’aurais pas cru. Et pourtant, c’est bel et bien arrivé. Aujourd’hui je ne peux être qu’heureux … »

Son idole : « Le joueur dont je m’inspire est Pirlo, un modèle absolu. Mon rôle préféré est celui de milieu de terrain reculé, tel un regista, mais je peux aussi évoluer en tant qu’ailier comme je l’ai déjà fait cette saison. Je suis à la disposition du coach, lui seul fait ses choix. »

Sa renaissance après avoir frôlé la mort *: « Ce fut un moment très difficile, horrible, mais je n’ai jamais pensé à abandonner le football. La Samp’ m’a beaucoup soutenu, je ne les remercierais jamais assez. Je veux rendre sur le terrain toute l’affection que l’on m’a témoignée, et je souhaite dire un immense merci au docteur Baldari, à Renzo Caselli de la Primavera et à Cristina de la Villa Flora (ndlr : le centre de rééducation où Nenad a séjourné après son opération). »

L’ambiance : « Les rapports entre nous sont excellents, ce groupe est solide. La personne avec laquelle je m’entends le mieux ? Pedro (ndlr : Obiang) que je connais depuis quatre ans. Nous avons tout de suite noué un lien d’amitié très fort. Le public blucerchiato est fantastique. Quand tu entends les cœurs de la Gradinata Sud, tu ne peux être que sur-motivé. Mon chant préféré ? L’Armata blucerchiata, le public est notre douzième homme. »

Son futur :« Mon souhait est de resté à la Sampdoria le plus longtemps possible. Devenir une bandiera (ndlr : joueur symbole) ? Peut-être… Ça serait le plus beau moyen de remercier à la fois les tifosi pour leur amour, mais aussi le club qui a été là dans la période la plus sombre de ma vie. »

*En 2010, de retour en Serbie pour les fêtes de fin d’année, Krsticic se plaint de douleurs abdominales. A l’hôpital de Belgrade, les médecins ne décèlent rien d’anormal sur son état de santé. Le joueur en contact avec Amedeo Baldari, médecin du club, fait part à ce dernier de son état inquiétant. Le médecin de la Samp’ ordonne alors à Nenad de revenir immédiatement à Gênes, très préoccupé par les symptômes décris par le jeune Serbe. Après des jours et des jours d’examens, un lymphome extrêmement rare est diagnostiqué. Les médecins sont très pessimistes et envisage le pire pour Krsticic. Finalement, après avoir été pris en charge par une des meilleures clinique du pays, Nenad s’en sort après une longue convalescence, non sans arborer cette éternelle bonne humeur et ce sourire qui le caractérise si bien.

J'adore ce joueur, l'homme aussi. Son histoire y est sans doute pour beaucoup. Avec Pedro, c'est l'avenir de la Samp' ... Pourvu qu'on arrive à les conserver.
avatar
Oban...

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par schuminator le Jeu 4 Oct - 18:30

S'il confirmait et devenait une bandiera du club, vu son histoire, ce serait juste "énorme"!

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par schuminator le Sam 27 Oct - 9:42

Voici la conférence de presse de Ciro Ferrara avant la partie de dimanche contre Cagliari.

"Au milieu de terrain, nous sommes dans une situation préoccupante. Maresca ne sera peut-être pas disponible, Obiang a eu la grippe, nous évaluerons son état demain, mais il ne faut oublier non plus qu’il n'a pas suivi d’entraînement collectif depuis un certain temps. Poli lui est disponible, mais il n’a pas 90 minutes dans les jambes. Le terrain sera lourd dimanche, cela affectera un peu notre façon de jouer, mais le terrain est le même pour les deux équipes."

La défense aussi est touchée étant donné les suspensions de Romero et Costa, vous allez devoir la modifier par la force des choses.
"C'est une période qui tourne comme ça. A chaque partie depuis quelques semaines l’équipe alignée est différente. On paie aussi nos gestes d’humeur. Je parle là de Costa par exemple qui sera sanctionné d’une amende par la société, même s’il a depuis compris son erreur. Nous ne devrions pas nous compliquer la vie tout seul: plus nous serons tranquilles dans nos têtes, plus nous ferons de bonnes prestations."

Les faits de jeu ne tournent pas non plus en votre faveur ...
"Nous n'avons pas d'excuse, nous devons veiller à rester concentrer sur le moment présent. Les événements venant de l’extérieur ne doivent pas nous troubler ou nous déstabiliser. Il est vrai que des épisodes récents ont influé sur nos matchs, cela n’a fait que rajouter des difficultés à l’équipe. Mais plutôt que polémiquer, nous cherchons surtout à améliorer notre jeu."

Avez-vous remarqué une régression à cet égard?
"Selon moi nous n’avons pas régressé: plutôt que deux défaites, nous aurions largement pu obtenir deux matchs nuls sur nos derniers matchs sans que ce ne soit scandaleux. Il n’y a pas besoin de dramatiser la situation alors que nous sommes huitièmes avec pas mal de concurrents derrière nous. N'oublions pas d'où nous venons, la majeure partie de notre équipe disputait l’an dernier le championnat de Série B. "

Les statistiques mettent en évidence que la Samp’ comme Cagliari, une fois en tête ne perd pas. Selon vous, celui qui marquera le premier l’emportera?
"Lorsque nous avons été menés, nous avons toujours su réagir. Je ne connais pas la situation de Cagliari, je préfère me soucier de notre niveau que du leur. "

Comment vous analysez l’équipe Sarde ?
"Ils sont une bonne phase comme nous avons pu l’être nous aussi, mais les choses peuvent changer rapidement. J'ai vu une équipe bien équilibrée, qui dimanche aura des retours de joueurs importants. Nous verrons bien comment ils se comportent sur la pelouse, mais certains joueurs comme Ibarbo sont très dangereux. De notre côté, nous devons absolument prendre des points. Nous devons être bon dans les phases où l’équipe ne possèdera pas le ballon, mais aussi vigilants sur leurs contre-attaques. "

Où pensez-vous utiliser Estigarribia?
"Sur Esti j’ai déjà dit beaucoup de choses. J'assume l'entière responsabilité de son placement en tant qu’arrière gauche à Parme. L'année dernière il évoluait en 3-5-2 avec la Juventus: les mouvements sont assez ressemblants avec ceux d’un 4-3-3, il les connaît, le problème sur ce match ça a été moi, pas lui, je n’ai pas été en mesure de le mettre dans les meilleurs conditions."

En ce qui concerne la récupération, vous êtes préoccupé par le prochain match contre l'Inter en semaine?
"C'est un problème pour tout le monde ces matchs en semaine, ce n’est pas uniquement le nôtre. Un résultat positif dimanche nous permettrait d’aborder le voyage à Milan sans trop de pression. Mais pour l’heure, pensons seulement à Cagliari."
http://www.tifosamp.com/fr/dernieres-news/543-ferrara--l-nous-devons-prendre-les-3-points-r

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par schuminator le Ven 1 Fév - 23:12

Angelo Palombo s’est très longuement exprimé sur le site officiel de la Sampdoria, en voici la transcription en français. Un entretien extrêmement intéressant avec l’ancien capitaine blucerchiato, lequel s’était muré en ‘’silenzio stampa’’ lors de sa mise à l’écart du groupe professionnel.

‘’Le moment le plus dur a été il y a tout juste un an, le moment où j’ai quitté Gênes. Comme je l’ai toujours dit, je n’aurais jamais souhaité partir. Je l’ai fait parce que dans ce cas là, il y avait tout pour que cela fasse du bien à la Sampdoria et à moi. On m’a demandé une faveur et par respect pour la famille Garrone, à laquelle je dois énormément, j’ai accepté’’.

Au cours de l’été suivant la relégation, tu avais refusé quelques offres, dont celle de la Fiorentina, ton club formateur.
‘’Je ne l’ai jamais dit mais si j’avais été un dirigeant, j’aurais dit à Palombo ‘’vas-t’en’’, surtout vu les sommes qui circulaient à l’époque. Moi, par contre, je ne voulais pas abandonner le navire qui était en train de couler. Moi, comme d’autres équipiers, nous ne voulions pas partir. Je ne voulais pas m’en aller, même si le Real Madrid m’avait contacté’’.

Tu es resté mais au final, après quelques temps, tu as fini sur le banc. Tout cela en Serie B.
‘’Je le méritais. On le méritait tous un peu à vrai dire mais mettre le capitaine sur le banc pouvait donner une secousse plus importante à l’équipe. Ça m’a fait du mal, je l’ai mal pris, j’étais énervé, mais j’ai cherché à bien m’entraîner, sans créer de problèmes. La Sampdoria, à ce moment là, avait besoin de tout sauf de problèmes supplémentaires’’.

Ensuite, tu t’en es allé à l’Inter. Que retiens-tu de cette expérience ?
‘’Je peux seulement en dire du bien. Je remercie mes équipiers, le président Moratti qui est une personne extraordinaire. Stramaccioni (entraîneur) me faisait des compliments pour mon sérieux à l’entraînement et mon comportement dans le groupe. Après, on sait comment cela se passe, en général un joueur en prêt est toujours moins considéré qu’un joueur qui appartient au club. Et là, ça a été un autre coup au moral : ça me faisait mal d’avoir quitté la Samp mais c’est devenu difficile de démontrer quelque chose en trois matches et moins de 180 minutes de jeu’’.

Un autre coup dur comme tu le dis toi-même.
‘’Pendant un moment, j’ai perdu confiance en moi. Quand on va mal, on voit tout en noir. C’était devenu difficile de pouvoir évoluer à un bon niveau comme je l’avais toujours fait. Je ne sais même pas moi-même où j’ai pris la force pour ensuite tout recommencer. Au cours des derniers mois pendant de choses fausses ont été écrites à mon sujet, du type que je ne voulais pas partir pour une question d’argent ou que j’avais arrêté de jouer ou que je suis un idiot. Des choses qui m’ont vraiment fait du mal’’.

Si on ajoute par-dessus le marché le fait que tu aies perdu ta place en Nazionale…
‘’Être écarté de la Nazionale m’a fait mal et pas qu’un peu. Au cours des dernières années, j’ai démontré être un bon joueur et d’être estimé par plusieurs sélectionneurs. Je ne suis pas arrivé là par hasard. Tout ça m’a détruit. Je ne pouvais pas être en difficulté en Serie B, j’y pensais jour et nuit. Ça me rendait triste et je n’étais pas serein sur le terrain’’.

As-tu trouvé une explication à ta baisse de régime ? Pourquoi n’étais-tu plus toi ?
‘’J’ai souffert plus que nécessaire dans beaucoup de situations. J’aurais dû être plus détaché. De très nombreuses fois, en prenant les choses trop à cœur, on n’arrive pas à donner ce que l’on veut. Je devais raisonner davantage avec la tête qu’avec le cœur. Mais, comme l’a dit mon ami Daniele De Rossi en parlant de la Roma, je referais tous les choix en positif et négatif que j’ai fait pour la Sampdoria. Je n’ai jamais regretté ne serait-ce qu’une seconde de ne pas avoir accepté certaines offres que cela soit d’un point de vue économique et surtout sportif’’.

Pas même lorsque tu as été à l’écart ?
‘’Le choix de l’entraîneur ne se discute pas : je ne suis pas resté pour embêter les dirigeants, Sensibile, Ferrara ou mes équipiers. Je suis resté car je savais que j’aurais eu ma chance à un moment ou à un autre’’.

Cet été, des clubs sont venus te chercher mais tu as choisi de rester.
‘’Oui, j’ai eu des offres du Torino, de Bologna. De la Russie j’ai reçu une offre très importante d’un point de vue économique. Mais j’ai tout refusé. Je le répète : ce n’était pas moi le joueur de la saison dernière. J’avais envie d’une revanche sur moi-même. Ce n’était pas possible que mon histoire avec la Samp finisse ainsi’’.


Seconde partie de l’interview d’Angelo Palombo. Il revient sur sa première partie de saison, ses sentiments sur sa mise à l’écart décidée par le directeur sportif et l’entraîneur précédents. Il évoque également sa situation personnelle actuelle, son poste de défenseur, ses objectifs à court et moyen terme.

Elle n’est pas finie, en effet.
‘’Je n’ai jamais baissé les bras, j’ai cherché à faire en sorte d’être prêt lorsque l’on ferait appel à moi. Si quelqu’un laisse tomber, lorsque l’occasion se présente, tu n’es pas prêt, t’es en surpoids, sans tonicité. Pour éviter cela, j’ai accepté de faire quelques rencontres avec la Primavera mais ensuite, ça m’a ennuyé de prendre la place à un jeune et j’ai décidé d’arrêter. Ce sont les motivations qui m’ont amené à aujourd’hui. J’avais envie de retourner la situation et cela a été déterminant’’.

Quelles sensations as-tu éprouvé à ton retour à la Sampdoria l’été dernier ?
‘’Je me suis dit : peu importe comment ça finit, je me battrai pour une place ici. Rien que cela quelque chose qui m’a motivé et aidé à voir les choses de manière différente. Quand quelqu’un rentre chez lui et se sent chez lui, il va déjà mieux. J’ai également baissé mon salaire pour montrer que je m’étais remis en jeu, en discussion. J’ai essayé de donner ce signal et de repartir en tant que dixième milieu de terrain, avec la conscience de recommencer au sein d’un groupe qui était remonté en Serie A. Je suis rentré sur la pointe des pieds, comme un joueur normal’’.

Mais on ne t’a jamais laissé une possibilité sur le terrain.
‘’Le club paie et peut faire ce qu’il souhaite. Quand on prend une ligne de conduite, il est juste de faire en sorte de la maintenir. Selon moi, par contre, être mis à l’écart des convocations même pour les matches amicaux, c’était exagéré, il aurait été difficile pour moi de trouver une équipe sans ne jamais voir le terrain. Maintenant, je n’y pense plus et certains discours ne m’intéressent pas. Je suis content et je souhaite m’améliorer. J’ai 31 ans, je vais bien et surtout je me sens bien dans ma tête’’.

Tu n’as jamais pensé tout laisser tomber ?
‘’Au moment des exclusions des rencontres amicales ou lorsqu’il manquait quatre ou cinq milieux de terrain, je pensais alors qu’il n’y avait rien à faire. C’était dur mais je m’étais mis tout seul dans cette situation et je n’ai jamais souhaité faire de problèmes, également par respect pour Riccardo et Edoardo Garrone qui s’étaient toujours bien comportés avec moi’’.

L’arrivée du nouvel entraîneur a tout changé.
‘’Delio Rossi a été clair dés le début. Avant de parler avec lui j’étais un peu anxieux, un peu agité. Je me disais : s’il me dit que je suis de trop ? Mais ensuite, par chance, ça ne s’est pas passé ainsi et à partir de là, la souffrance, sportive, que ce soit clair, a disparu. Il y a dans la vie des choses bien plus grave que notre quotidien de footballeurs. Mais je me suis libéré d’un poids que j’avais dans l’estomac’’.

Que t’a dit Delio Rossi lors du premier entretien ?
‘’Il m’a demandé ce que je souhaitais faire et m’a assuré qu’il n’y avait aucun préjugé à mon égard. Si tu mérites de jouer tu joues, si tu ne le mérites pas, tu ne joues pas. Je le remercie, c’est une super personne et je ne crois pas qu’il m’offre quoi que ce soit. Il a été loyal, transparent et il ne m’a rien caché’’.

Il t’a changé de poste par contre ? Comment te sens-tu en défense ?
‘’Mentalement, je suis un milieu de terrain et je pense l’être encore. Mon rôle est celui-ci et l’entraîneur le sait. Maintenant, il a besoin de moi en défense et je m’adapte à ce poste de défeneur, aussi car recommencer à jouer a déjà été un beau rêve de réalisé. Défense à trois ou quatre est indifférent, peut-être que c’est plus facile à trois, mais ça change peu : derrière, on travaille plus sous l’aspect de l’attention. Physiquement ensuite, je fais moins d’efforts physiques et cela est un bien pour moi afin de retrouver le rythme des matches. D’un côté, jouer à plusieurs rôles est positif, c’est une solution en plus que je peux jouer en ma faveur, mais je le répète : je me sens bien et au milieu de terrain je pourrais courir comme je le faisais avant’’.

Tu as pris une revanche envers ceux qui n’ont pas cru en toi ?
‘’La revanche, je l’ai prise sur moi-même. Humainement, ça m’ennuie pour ceux qui sont partis : je sais ce que l’ont ressent en étant exclu. Des revanches, je n’en veux pas. Je veux faire mon bien et surtout celui de la Samp, comme j’ai toujours essayé de le faire’’.

Des problèmes avec les gens dans la rue au cours des derniers mois ?
‘’Dans la rue ? Il n’y a jamais eu quelqu’un qui m’ait dit quelque chose de négatif, je ne sais pas s’ils faisaient semblant ou non mais personne ne m’a dit « va-t’en ». De manière certaine, j’ai compris que les gens ne m’avaient pas oublié : entendre la foule chanter à mon retour contre la Lazio a été une émotion magnifique’’.

La non convocation au stage d’avant saison semble tellement loin.
‘’On m’avait demandé de rester ici, aller au stage pouvait alimenter la polémique. J’ai accepté tranquillement de m’entraîner à Bogliasco afin de ne pas créer de problèmes à la Samp. Et je tiens à dire une chose : lorsque je suis revenu au sein du groupe, mes équipiers m’ont fait sentir immédiatement l’un d’entre eux. Ma joie pour les dernières victoires de la Samp et pour mon retour est aussi leur mérite et je veux la partager avec eux’’.

Tu penses au brassard de capitaine ?
‘’Qui va à la chasse perd sa place. C’est normal. Je suis parti, Gasta (Gastaldello) est devenu capitaine et ils sont revenus en Serie A. Moi je pense les choses comme ça : mieux vaut la Samp en Serie A sans Palombo qu’en Serie B avec Palombo. Des équilibres ont été créés ces derniers mois et ça aurait été peu intelligent de prétendre au brassard. Il faut mériter le brassard. J’ai toujours été honoré de l’avoir mais actuellement c’est le dernier de mes soucis’’.

Tu penses à la Nazionale ?
‘’Revenir en Nazionale serait comme recevoir une première convocation, comme redevenir enfant. Ce serait une joie énorme. En tant que défenseur ? Ne jamais dire jamais. Si quelqu’un peut jouer à différents postes, il a plus de chances de jouer sa carte. Maintenant, pensons d’abord à nous sauver, à prendre le plus de points possibles, ensuite on verra ce qu’il se passera’’.

Après le 6-0 contre Pescara, attention à ne pas se relâcher. Tu es d’accord ?
‘’Nous devons être satisfaits, ça a été beau de pouvoir dédier ce résultat au Président et à sa famille. Mais nous savons qu’il suffit de peu de choses pour retomber au classement et on l’a vu face à Siena. Le match de dimanche dernier, ça arrive une fois tous les trente ans. Le match contre le Torino ne sera pas déterminant mais si nous jouons comme la Sampdoria le doit, nous pouvons bien faire. Si nous sommes tous à notre niveau, nous pouvons battre n’importe qui’’.

Comment t’ont changé ces derniers mois ?
‘’J’en suis sorti fortifié et meilleur, comme joueur mais surtout en tant qu’homme. J’ai progressé mon caractère, j’ai changé dans un certain sens ma façon de penser. Mes erreurs, je les ai toujours faites de bonne foi. Je suis déçu d’avoir perdu un an de matches avec la Samp mais j’ai appris à connaitre de nombreuses personnes’’.

Qu’éprouves-tu maintenant ?
‘’Je peux dire que je suis fier de faire partie du projet Sampdoria, du présent et du futur. Terminer ma carrière ici a toujours été mon souhait. J’essaierai d’aider le club à faire progresser les joueurs les plus jeunes, nous devons continuer sur cette voie. J’ai encore tellement de colère en moi à dégager sur le terrain’’.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par sampdoriani le Dim 10 Fév - 18:52

Alexandre Pauwels (rédacteur So Foot) a écrit:
Palombo, de retour chez lui

Angelo Palombo est l’âme de la Sampdoria. À 31 ans, le milieu a pourtant connu une année 2012 des plus mouvementées avec le club de son cœur : liste des transferts, mise à l’écart, rien ne lui a été épargné. Aujourd’hui, seulement aujourd’hui, il peut savourer un retour au premier plan. La preuve que les histoires d’amour durent toujours.

15 mai 2011. Au Stadio Luigi Ferraris de Gênes, la Sampdoria est défaite par Palerme sur le score de 2 buts à 1. Cette rencontre, comptant pour la 35e journée de Serie A, scelle définitivement le sort de la Samp’, condamnée à descendre en Serie B. Le coup de sifflet final a déjà retenti depuis quelques minutes, lorsqu’Angelo Palombo, capitaine blucerchiato et dernier homme sur la pelouse, se dirige vers les tribunes. En larmes, il implore le pardon des tifosi. Scène rare, qui n’étonne pas forcément venant du bonhomme : Palombo achève alors une dixième campagne avec la Sampdoria. La plus terrible de toutes, durant laquelle les Génois ont dégringolé de dix places en quelques mois. Malgré la descente, l’idole déclare qu’il veut rester : « Je terminerai ma carrière à la Sampdoria. Après une saison comme celle-ci, recevoir des offres importantes est un motif de fierté et je remercie ceux qui se sont manifestés, mais je n’ai jamais pensé ne serait-ce qu’une seconde à quitter la Sampdoria. » Pourtant, Palombo partira. Et reviendra. Mais ne rejouera plus avant un match face à la Juventus, disputé dimanche dernier. Que s’est-il passé entre-temps ? Pourquoi un tel revirement de situation ? La décision de certains dirigeants, dirons-nous. Des décisions qui au final n’ont absolument pas entamé un amour inconditionnel.

Palombo et la Samp’, une histoire récente faite de « non »

Juin 2011, la Sampdoria se prépare donc pour une année de purgatoire. La famille Garrone, à la tête du club, décide d’un remaniement, avec en premier lieu, la nomination d’un nouveau directeur sportif, Pasquale Sensibile. Un mec qui ne porte pas bien son nom. Loin d’être sensible à la démarche pleine d’amour du capitaine Palombo, le néo-dirigeant constate que le salaire de ce dernier est bien trop élevé pour une équipe de Serie B. Il faut dire que 1,6 million par an, vrai que c’est beaucoup. Sans tenir compte de l’avis de l’intéressé, Sensibile multiplie les annonces promotionnelles à son sujet, sans trop en faire pour éviter de vexer les tifosi. Les offres sont nombreuses, la Fiorentina propose notamment 7 millions d’euros. Mais Palombo refuse tout en bloc, pour continuer son parcours avec la Samp’. Un parcours qui va pourtant s’interrompre au bout de quelques mois. En janvier 2012, le voilà prêté à l’Inter. Du côté des tifosi, qui ont multiplié les tentatives pour dissuader le club de vendre leur chouchou, subsiste l’incompréhension. Palombo, lors de sa présentation, déclare qu’on lui a un peu forcé la main : « Je suis un peu déçu parce qu’on m’a dit que je ne faisais plus partie du projet de la Sampdoria. Nos chemins se sont séparés. » Pas tant que ça, au final.

Au terme de la saison, Palombo, qui n’a disputé que trois petits matchs avec l’Inter, retourne en effet à Gênes. Pas convaincus par les performances de l’international italien (qui a d'ailleurs perdu sa place dans l'effectif de Prandelli), les dirigeants nerazzurri ont décidé de ne pas lever l’option d’achat fixée à 3,5 millions d’euros. En attendant, du côté de la Sampdoria, et notamment de Pasquale Sensibile, on est de nouveau emmerdé. Sans plus de patience, le directeur sportif se fait plus tranchant : « Palombo appartient au passé », « Palombo est transférable ». Des déclarations qui ne sont pas tombées dans l’oreille de sourds. Parme, Palerme, Udinese, Torino, Bologne. Tous tentent leur chance. À chaque fois, la même réponse du capitano : non. Y compris pour le Rubin Kazan, club qui propose pourtant un juteux salaire annuel de 3,2 millions d’euros sur deux saisons. L’ultime « non » intervient après le terme du mercato estival 2012, lorsque les dirigeants, agacés par les refus du joueur, lui proposent carrément une rupture du contrat à l’amiable. Palombo suggère autre chose : une prolongation de contrat de deux saisons jusqu’en 2017, et un salaire annuel divisé de moitié. Une démarche honorable, le geste d’amour du mec prêt à faire des concessions pour rester chez lui. La Samp’ et Sensibile s’y plieront. Pas pour autant que la situation ira en s’améliorant.

Delio Rossi et un nouveau départ


Lire la suite de l'article sur sofoot.fr

_________________
Il cielo e sempre piu blu
avatar
sampdoriani
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1111
Age : 43
Date d'inscription : 19/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par schuminator le Dim 10 Fév - 19:24

Sympa l'article!
Sur la Samp, c'est rare, ça fait plais'.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Conferenza stampa: Edoardo Garrone (28/02/2013)

Message par jm le Jeu 28 Fév - 15:34

avatar
jm

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 25/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par schuminator le Ven 1 Mar - 17:55

Espérons qu'il sera un bon président...même si j'avoue que je ne me fais pas de grosses illusions. :fischi:

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par jm le Lun 4 Mar - 15:50

moi non plus je ne me fais pas d'illusions mais bon on sait jamais....
avatar
jm

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 25/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[Interview] Andrea Costa

Message par schuminator le Mer 6 Mar - 16:06

Andrea Costa évoque le renouveau de la défense doriana

La phase retour permet actuellement à la Sampdoria de s’éloigner de la course au maintien et d’atteindre des places au classement qui nous semblaient encore inatteignables il y a quelques semaines en arrière. Les résultats positifs obtenus dernièrement son non seulement le fruit des buts du jeune Icardi mais aussi la conséquence d’une défense qui prend peu de buts depuis l’arrivée de Delio Rossi aux commandes de l’équipe (deux buts concédés depuis janvier). Rien de mieux qu’Andrea Costa, titulaire de l’arrière garde blucerchiata, afin d’évoquer la bonne passe que traverse actuellement la troupe du Président Garrone.

Sur le match face à Parma : ‘’En première mi-temps, nous n’avons pas bien joué. A la mi-temps, nous sous sommes regardés les uns les autres et nous avons compris que nous faisions un non match et que nous n’étions pas entrés sur le terrain de la manière adéquate. C’est pour cette raison que nous avons su remporter la victoire en seconde période. Les 35 points acquis pour le moment sont un total important. Nous devrons cependant nous montrés bons afin de garder la motivation nécessaire et maintenir la tension actuelle. Ce serait vraiment stupide de relâcher nos efforts maintenant’’.

Sur le changement entre la Samp de Ciro Ferrara et celle de Delio Rossi : ‘’Nous sommes les mêmes joueurs, la plupart d’entre nous étions même là l’an dernier en Serie B. Ce qui a changé est la conviction et mister Delui Rossi nous a beaucoup aidés dans ce domaine là. C’est un entraîneur professionnel, qui cherche d’améliorer les moindres détails et cela est fondamental pour une équipe composée de jeunes, comme la notre. Grâce à lui, nous nous sommes remis sur le bon chemin’’.

Sur ses performances en Serie A, plus probantes qu’en Serie B : ‘’J’ai vu tellement de joueurs importants réussir à mieux s’exprimer en Serie A qu’en Serie B. Je crois que la différence me concernant vient du changement tactique, qui me permet de jouer à un poste qui correspond plus à mes qualités et qui exalte également les performances de mes équipiers. Nous nous entrainons toute la semaine à faire des déplacements qui nous connaissons désormais par cœur. Et cela ne peut qu’avoir augmenté notre confiance en nous. Le mérite de la défense doit cependant être partagé avec le reste de l’équipe, à commencer par les attaquants comme Sansone, lesquels reviennent toujours nous aider pour récupérer le ballon. Si cela n’arrivait pas, nous ne pourrions pas faire ce que nous faisons actuellement. Concéder peu de buts est le mérite de tout le monde’’.

Des objectifs sur la fin de saison ? ‘’Nous devons poursuivre dans cette voie en cherchant d’obtenir le maximum, match après match, avec en tête de nous maintenir. Ensuite, si nous continuons à jouer ainsi, nous pourrons aussi viser autre chose’’.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

[Interview] Delio Rossi

Message par schuminator le Mer 6 Mar - 17:17

Delio Rossi revient sur Sampdoria-Parma

L’entraîneur blucerchiato est revenu sur la victoire de ses joueurs face au club gialloblu (1-0), un succès qui permet à ses hommes de s’éloigner tout doucement des bas fonds de la Serie A.
‘’A la fin de la première mi-temps, j’ai dit aux joueurs que nous ne pouvions pas jouer aussi mal et j’ai aussi ajouté d’autres choses… En première période, nous avons souffert face au jeu de passe de Parma, qui a mieux joué que nous. Nous avons été bons pour maintenir nos adversaire avec raison pendant quarante-cinq minutes puis en seconde période, nous avons corrigé ce qui devait l’être. Pendant la première phase du match, leur milieu de terrain axial faisait ce qu’il voulait, il faisait tourner son équipe et cela nous a contraints à beaucoup reculer. Nous avons été mieux au milieu de terrain en seconde période et c’est là que nous avons construit notre victoire.

Les suspensions à venir de Gastaldello & Krsticic ? ‘’Je suis tranquille et ce qui me rend tranquille, c’est le fait de voir travailler tous les jours cet effectif. Il y a des joueurs qui ne jouent pas régulièrement mais qui s’entraînent bien. Les trains passent et ne doivent pas être manqués. Nous verrons si les joueurs seront bons pour prendre le train qui passera pour eux’’.

Pari : ‘’Cette semaine, j’avais parié avec mes joueurs que ce match nous l’aurions perdu. Nous avons toujours été avec la tête sous l’eau et pour la première fois, nous avions droit à un joker et je voulais voir comment ils auraient réagi contre un adversaire du même niveau. Il est facile d’aller à Naples et de faire son match mais c’est dans les rencontres comme celles face à Parma qu’il faut être bon. Nous l’avons fait, les joueurs ont été réceptifs. Si le match s’était passé comme je l’avais pronostiqué, j’aurais gagné mon pari mais pas la rencontre’’.

Un dernier mot enfin en rapport avec l’intronisation d’Edoardo Garrone comme président blucerchiato : ‘’Je ne sais pas si les résultats du jour ont fait abaisser le nombre de points nécessaires au maintien mais je tenais particulièrement à cette victoire parce que je voulais que les joueurs la dédient au président. Je crois cependant qu’avec 40 points, on devrait pouvoir se sauver’’. La Sampdoria compte actuellement 35 points au classement.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

[Interview] Carlo Osti

Message par schuminator le Mer 6 Mar - 20:09

Carlo Osti évoque les prolongations d’Icardi, Zaza et Poli

Carlo Osti, directeur sportif de la Sampdoria, est intervenu sur Primocanale, la chaine tv de Gênes et y a évoqué le mercato. ‘’En juin, nous évaluerons le futur de Mauro Icardi, mais son agent a refusé notre proposition de prolongation de contrat, une proposition que je considère plus que digne. Combien vaut Icardi ? La valeur peut approcher les quinze millions d’euros mais s’il continue à marquer, sa valeur peut augmenter’’.

Il parle également du dossier Simone Zaza, jeune attaquant actuellement en prêt à Ascoli et dont le contrat finit en juin 2014 : ‘’Simone Zaza ? Il y a des difficultés objectives. Il a demandé un salaire hors marché, le double des salaires des nouveaux contrats d’Obiang et Krsticic, deux joueurs qui sont titulaires en Serie A et démontre, avec mérite, leur valeur. Les agents ? Il y a des agents normaux qui cherchent à raisonner leurs clients mais il y en a d’autres qui n’ont pas beaucoup de clients, ils ont peu de joueurs dans leur portefeuille et par peur de les perdre, ils vont contre leurs propres idées. Si nous voulons moraliser le football, nous devons penser de pouvoir perdre un joueur en continuant sur la voie que nous avons tracée. La Sampdoria ira toujours de l’avant et ce ne sera certainement pas un joueur de plus ou de moins, qu’il soit bon ou non, qui changera l’histoire de ce club. Son contrat s’achève en 2014 et il y a donc le temps pour récupérer la situation, également parce que la Sampdoria montre qu’elle fait de bonnes choses en s’appuyant sur des jeunes. Un jeune joueur devrait être heureux d’arriver à la Samp en ce moment historique de la Sampdoria, avec Delio Rossi entraîneur, la possibilité de progresser et de faire une étape importante de sa carrière avec une expérience ici. Je pense donc qu’aujourd’hui, à de nombreuses reprises, les footballeurs n’arrivent pas à réellement comprendre les choses telles qu’elles sont. Nous rencontrerons à nouveau son agent mais je répète que la Sampdoria ira de l’avant sur la voie qu’elle a tracée. Je me souhaite que le joueur comprenne à quel point la Sampdoria peut être importante pour lui, pour sa carrière et son futur. Je l’ai déjà eu lorsque j’étais à l’Atalanta et il y eut un problème similaire avec lui. Sa prolongation de contrat n’est jamais arrivée et c’est ainsi qu’il a signé libre à la Sampdoria. Son agent était le même qu’aujourd’hui mais nous-mêmes, dirigeants de l’Atalanta, n’avons pas dépassé nos limites pour le conserver’’.

Un dernier mot sur Andrea Poli, dont le contrat s’achève lui aussi en juin 2014. ‘’Concernant Poli, le discours est légèrement différent. Je suis très attaché à lui depuis l’époque de Treviso, lorsque je lui avais fait signer son premier contrat professionnel. Son contrat s’achève en 2014 et avec son agent nous sommes en train de travailler avec de trouver une solution pour le prolonger. Si cela ne se passait pas, cela nous portera à faire d’autres choix en fin de saison’’.

L’agent de Simone Zaza n’a pas tardé à réagir aux propos du directeur sportif de la Samp. ‘’Peut-être que le salaire demandé est hors mercato pour les paramètres de la Sampdoria. Personnellement, je crois que c’est une proposition modeste par rapport à ce qu’aurait pu demander un joueur qui fait aussi bien. Le club génois met en place une politique de réduction des coûts compréhensible mais le contrat de Zaza n’a rien coûté aux blucerchiati puisqu’il est arrivé libre de tout contrat. Par son âge et son nombre de buts inscrits, je crois que le salaire demandé est en ligne avec le mercato actuel. Il y a un énorme écart entre notre demande et l’offre de la Sampdoria. Nous nous sommes déjà vus à deux reprises en nous disant nos volontés respectives. Aucun autre rendez-vous n’est prévu et je ne crois pas que cela serve à quoi que ce soit... Il y a du temps jusqu’au mois de mai. Il a un contrat jusqu’à juin 2014 mais il intéresse très certainement beaucoup d’équipes’’.

Des dossiers, ceux d'Icardi et Zaza, qui démontrent à quel point certains jeunes sont bien conseillés et veulent faire une carrière en franchissant les étapes les unes après les autres. Nul doute également que certains joueurs, très mal conseillés, se sont peut-être déjà vus promettre des sommes folles par des équipes aux maillots rayés de noir...

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par schuminator le Jeu 7 Mar - 19:47

Le mercato de la Sampdoria en stand-by

Le mercato estival des clubs ne se prépare pas au dernier moment ; en effet, dés le mois de janvier, il est possible de recruter des joueurs dont les contrats s’achèvent en juin. Cependant, afin d’avancer avec certitude sur le mercato, il faut savoir dans quelle division le club va évoluer l’année prochaine et quel en sera l’entraîneur. Raison pour laquelle le mercato actuel de la Sampdoria est au point mort. Carlo Osti, le directeur sportif blucerchiato, a parlé de la situation du club génois vis-à-vis du marché des transferts à venir : ‘’Je n’ai fait encore aucune acquisition, on ne peut pas ! Ce discours pourra débuter lorsque le maintien sera assuré et lorsque Delio Rossi sera confirmé comme entraîneur blucerchiato la saison prochaine. J’espère que ce moment arrivera le plus vite possible, aussi pour pouvoir programmer avec quelques mois d’anticipation le mercato de juin et l’équipe future de la saison prochaine. Des recrues en provenance de l’étranger ? Certainement le marché étranger offre de grandes opportunités, nos observateurs sont au travail et donc nous évaluons des mercati accessibles pour la Sampdoria. L’équipe actuelle a besoin d’un juste équilibre, des jeunes doués qui doivent être aidés par un noyau dur de joueurs plus expérimentés’’.

Carlo Osti a également parlé des différents joueurs sous contrat avec la Samp et dont il faudra régler les cas, autres qu’Icardi et Zaza : ‘’Je pense que certains de nos jeunes reviendront à la base, au moins pour faire le stage d’avant-saison en compagnie de tous les joueurs de l’effectif, après, on décidera. Il y en a beaucoup : Eramo, Regini, Fiorillo, Gentsoglou par exemple, des joueurs qui font de bonnes choses dans leurs équipes respectives. Ces joueurs seront évalués pendant le stage puis l’entraîneur décidera si on les garde avec nous ou pas. Maccarone et Piovaccari ? J’espère qu’ils inscriront de nombreux buts d’ici la fin de saison, c’est fondamental pour un attaquant. Maccarone a retrouvé un environnement positif qui l’a bien accueilli à Empoli, c’est un joueur important de l’effectif. Cacciatore est aussi un joueur en jambe à l’Hellas Verona, il dispute un bon championnat’’.

Un mot également sur les rumeurs parlant d’un retour de Cassano & Pazzini à la Samp : ‘’Concernant Cassano, le Président du club s’est exprimé de manière claire. Je pense que si un club a une ligne directrice, il doit s’y tenir. On doit se baser sur trois paramètres : techniques, moraux et économiques. Ce sont ces paramètres qu’un joueur doit satisfaire. De plus, en considérant la situation difficile que traverse le pays, où il y a des familles qui n’arrivent pas à aller jusqu’à la fin du mois, je pense que ce n’est pas moralement juste qu’un club qui entreprend une nouvelle voie ne soit pas cohérent avec lui-même et je suis sûr que les tifosi le comprendront’’.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par schuminator le Sam 18 Mai - 12:36


_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Interviewes

Message par schuminator le Dim 25 Aoû - 18:32

Topic regroupant les interviewes des joueurs ou dirigeants de la Samp.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par schuminator le Sam 15 Fév - 10:51


_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Interviewes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum