Histoire de la Sampierdarenese

Aller en bas

Histoire de la Sampierdarenese

Message par schuminator le Mer 14 Nov - 19:49

La Società Ginnastica Sampierdarenese est un club sportif fondé le 6 juin 1891 à San Pier d’Arena (Sampierdarena, commune limitrophe à Gênes jusqu’à son annexion à la capitale Ligure en 1926) et affilié à la Federazione Ginnastica Nazionale Italiana depuis le 18 mai 1892. A l’époque, les clubs de gymnastique étaient les clubs les plus importants du sport italien. Au fil des années, chaque club de gymnastique ouvrait des sections dédiées à d’autres sports : natation, escrime, cyclisme, football… Le 9 mars 1919, la SG Sampierdarenese, devient communale avec l’ajout du ‘’C’’ – Società Ginnastica Comunale Sampierdarenese - afin de souligner l’aide fournie par la commune afin d’obtenir un siège plus grand permettant d’accueillir le plus de jeunes sportifs possible.

A gauche, Gipo Poggi, joueur ayant évolué au sein de "La Dominante", du Genoa, de l'Andrea Doria, de la Sampierdarenese, du FCB Liguria et de la Sampdoria

Selon diverses sources, la section football de la Società Ginnastica Sampierdarenese aurait été fondée le 19 mars 1899 et disputa la même année ses premières rencontres de football, avec des défaites face à l’Alessandria et Savona. Après des années d’arrêt, l’activité reprend en 1903 avec une victoire face à Novara et des derbies face à l’Andrea Doria. D’autres témoignages parlent d’un début de l’activité footballistique en 1911 sous la présidence d’Enrico De Amicis mais cela semble peu probable du fait des résultats passés dont on connait l’existence. Le club de foot évolua sur différents terrains : le Campo Sauli de Rivarolo, la Piazza d’Armi del Campasso, la Fornace de Sampierdarena, la Filanda de Cereseto… Les dimensions des stades étant souvent aléatoires, il n’était pas rare de migrer à Gênes, sur le terrain de l’Andrea Doria, la Cajenna, afin d’y disputer les matches. Le maillot de la Sampierdarenese était alors un maillot blanc avec une bande noire horizontale (ou vice versa selon les rencontres, maillot noir avec une bande blanche).

L’équipe fit ses débuts en troisième division nationale en 1911 puis monte en division 2 en 1914. En 1914/15, la Sampierdarenese remporte un barrage contre la Spes Genova sur le terrain de la Cajenna et gagne donc le droit d’évoluer la saison suivante parmi l’élite du Calcio. Il faudra malheureusement patienter, la guerre ayant éclaté. C’est lors de la reprise des championnats, au lendemain de la Première Guerre Mondiale, que la bande horizontale rouge va faire son apparition sur les maillots de la Sampierdarenese : en 1919, le club de Liguria Foot Ball Club, en proie à des soucis financiers, est absorbé par la section football de la Ginnastica Sampierdarenese, devenue autonome. Le club gagna alors le droit de participer à la première division du championnat italien grâce au titre sportif de la Liguria FBC, lequel était parmi l’élite du football italien avant la suspension des championnats pour cause de guerre. Le dernier maillot utilisé par la Liguria FBC (appelée Pro Liguria avant la guerre) était un maillot blanc avec une bande horizontale rouge, raison pour laquelle le nouveau maillot de la Sampierdarenese devient alors blanc avec deux bandes horizontales rouge et noire. La bande rouge de l’actuel maillot de la Sampdoria provient donc de la Pro Liguria (L’un des premiers clubs fondés par des italiens, en 1897). Le club est à un tournant dans sa quête de croissance et inaugure même son nouveau terrain, aux dimensions réglementaires, le ‘’campo di Villa Scassi’’ – appelé ‘’La Bellezza’’ - en 1920. Ce terrain sera le théâtre de nombreuses batailles footballistique jusqu’à sa destruction en 1927 afin de faire place à l’actuelle ‘’Via Antonio Cantore’’. Ce stade était une terre hostile pour les équipes adverses, le public bien présent au bord de la pelouse et même les cadors du championnat avaient l’habitude d’y perdre des points. Les tifosi entonnaient alors un chant débutant ainsi : ‘’Villa Scassi, tu sei la mia patria’’…



Les grandes années de la Sampierdarenese, sur son terrain de Villa Scassi. En haut à gauche, la partie inaugurale de 1920, face à l'Andrea Doria (4-1).


Le club participe donc à l’ancêtre de la Serie A durant huit saisons consécutives avec, comme meilleur résultat, une place de finaliste lors du Scudetto 1921/22. Une finale perdue aux barrages face à la Novese et qui fut soupçonnée de corruption à l’époque (cf : article de la presse le lendemain de la finale). En 1926, la commune de San Pier d’Arena, ainsi que dix-huit autres petits villages, sont annexés à la commune de Gênes pour former ce qu’on appelle « la Grande Genova ». Par la suite, en 1927, la Sampierdarenese et l’Andrea Doria furent obligées de fusionner sur décision du Régime Fasciste qui ne voulait pas de trois clubs de la même ville au sein de l’élite du championnat. Cette fusion donna naissance à ‘’l’Associazione Calcio La Dominante’’ – dit ''La Dominante'' (maillot noir à col blanc, puis vert) - club qui porta très mal son nom étant donné les très faibles résultats obtenus par la suite (relégation en Serie B). En 1930, l’équipe fusionne alors avec la Corniglianese pour donner naissance à l'AC Liguria (maillot rouge à bandes noires verticales, comme celui de l’AC Milan), mais là encore, le résultat est catastrophique et la formation est reléguée sportivement en Serie C.

La Dominante, avant un match amical face à l'Alessandria (4-4). En arrière-plan, l'accès aux vestiaires de l'époque

A quinze jours de la reprise des championnats, l'AC Liguria est au point mort, c’est un coup dur pour le Régime Fasciste qui avait pensé créer une équipe pour dominer. Ils rappellent donc les anciens dirigeants de la Sampierdarenese afin de redonner de l’entrain et de l’ambition dans cette équipe qui se meurt. Ceux-ci sont d’accord pour reprendre du service, à une seule condition : que chaque club d’origine reprenne sa propre histoire en son nom propre et avec les couleurs d’origine du club, ce que le Régime accepte. La Sampierdarenese renaît donc, nous sommes alors à quelques jours du début du championnat de Prima Divisione (Troisième division nationale) 1931/32. Dans le même temps, le 25/08/1931, le club change sa dénomination en ‘’Associazione Calcio Sampierdarenese’’ et l’équipe évolue au ‘’Stadio del Littorio’’. Un recrutement express et intelligent plus tard et le club remporte le championnat, remontant dés sa première saison en Serie B.

L'équipe de la Samp' qui remporta le championnat de troisième division en 1931/32...le salut d'avant match nous rappelle la situation politique d'alors...

Au terme de sa seconde saison parmi l’antichambre de l’élite du Calcio, en 1933/34, la Sampierdarenese est promue en Serie A au terme d’un barrage remporté sur le terrain neutre de Bologna face à Bari (victoire 1-0 avec le second jeu de maillots de Bologna - vert - sur le dos, afin de différencier les vingt-deux acteurs…). Durant trois saisons, le club réussit à se maintenir en Serie A, non sans mal, se sauvant sans cesse lors de la dernière journée. La seule véritable lueur de ces années sera la titularisation de son gardien Bruno Venturini en Nazionale pour les Jeux Olympiques de 1936, avec pour résultat final, une médaille d’or autour du cou au terme de la compétition. Venturini est par ailleurs l’unique joueur de l’Histoire du club biancorossonero à avoir porté les couleurs de la Nazionale.
Barrage du 24/06/1934 pour la montée en Serie A (face à Bari):


Photo d'avant-match sous les couleurs traditionnelles du club ; photo d'après-match avec le maillot vert de Bologna sur le dos

En 1937, ‘’coup de théâtre’’ avec une nouvelle fusion imposée : les clubs ligures de Corniglianese, Rivarolese et Sampierdarenese sont unis et forment ainsi la formation de ‘’AC Liguria’’(le maillot reste celui de la Sampierdarenese, blanc avec deux bandes horizontales noire et rouge). Cette fois-ci, la fusion est imposée par les instances politiques de la ville génoise afin de montrer de la reconnaissance envers les autres nouvelles communes de la ville (‘’la Grande Genova’’) qui sont un énorme apport économique au niveau industriel, et surtout, afin de faire passer la pilule de l’apport financier dont bénéficie en priorité la zone de Sampierdarena.

‘’Il Liguria’’ trace sa voie, sans aucune gloire particulière. Ni bon ni mauvais, un honnête élève, rien de plus mais quelques coups d’éclat comme une victoire dans le Derby face au Genoa ou face à l’Inter en 1938. Lors du championnat 1938/39, l’équipe réalise un superbe début de saison (en tête à égalité avec le Torino au terme de la phase aller) avant de ‘’s’effondrer’’ et d’achever l’exercice au sixième rang final. L’année suivante, le club céda deux de ses meilleurs joueurs et fût relégué en Serie B à la différence de buts, pour une seule saison seulement puisque ‘’il Liguria’’ remporte la Serie B 1940/41. Après deux nouvelles saisons, le club finit de nouveau relégué, étant même dernier de Serie A, mais les championnats prennent fin, pour cause de guerre, nous sommes en 1943.

Le Stadio del Littorio, le stade de la Dominante puis de la Samp' et enfin de l'AC Liguria, ici en 1938.


Il faut attendre la fin de la Seconde Guerre Mondiale, et la reprise des championnats pour voir renaître la Sampierdarenese. L’équipe dispute le championnat de transition de Serie A de la saison 1945/46, sous son nom d’origine et finit dernière au classement. Cependant, pour ce championnat de reprise (en deux groupes, équipes du Nord d’un côté, du Sud de l’autre), les relégations/promotions n’ont pas lieu ; son passé lui permet d’être prévue comme équipe participante au futur championnat de Serie A à vingt clubs qui verra le jour pour la saison 1946/47.

La Sampierdarenese lors de sa dernière saison en Serie A, en 1945/46


En proie à de graves problèmes financiers, le club fusionne avec celui de l’Andrea Doria (qui, bien que sauvé sportivement, 9ème du championnat précédent, s’était vu reléguer en Serie B du fait de son ‘’faible passé victorieux’’). Nous sommes le 12 août 1946 et la nouvelle née se nomme Unione Calcio Sampdoria ! Une Sampdoria fruit de l’Andrea Doria, club basé dans la Gênes historique mais également de la Sampierdarenese et de la Pro Liguria, deux des plus vieux clubs de l’Histoire du football italien mais aussi de Sampierdarena, ce nouveau quartier de Gênes. La Sampdoria est donc bien dans son temps, le club de toute une ville, bien plus ancrée dans les racines de la ville contrairement à ce dont certains pourraient douter.

La fusion de l'Andrea Doria avec l'AC Sampierdarenese, le 12 août 1946


A noter, pour l’anecdote, qu’est née, après la fusion avec l’Andrea Doria, l’U.S. Sampierdarenese 1946, club amateur existant encore de nos jours. Seconde anecdote: la Sampierdarenese a remporté la première rencontre officielle du stade de San Siro en battant l'AC Milan 2-1 le 03/10/1926. ( http://www.tifosamp.com/fr/files/Fiches%20Joueurs%20Historiques/Sampierderanese/San%20Siro%20-%20Milan%20Samp%2003-10-1926.jpg )




Forza la Samp !!! Forza Lupi !!!
http://www.tifosamp.com/fr/il-etait-une-fois/576-il-etait-une-foisla-sampierdarenese

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum