Coin lecture

Aller en bas

Coin lecture

Message par schuminator le Lun 25 Avr - 16:44

Je crée ce topic parce qu'en général, depuis un peu plus d'un an, je me suis remis à la lecture et j'enchaine beaucoup de livres...donc si jamais c'est aussi le cas de certains, ça pourrait nous permettre de faire découvrir des trucs, etc...enfin, on verra si ce topic aura du succès ou non. :lool:

J'ai enfin pris le temps de lire ce "livre" que j'avais acheté il y a quelques mois. Enorme déception, je m'attendais à bien mieux...bon, vu la longueur du "livre", un" vingtaine de pages, j'ai pas perdu trop de temps...mais je pensais quand même pas trouver un écrit aussi "plat".

Je viens de checker sur le net et j'ai trouvé ça, j'ai trouvé cette "critique" pas mal.
http://www.marianne2.fr/Indignez-vous--pave-dans-la-mare-ou-petard-mouille_a201317.html

Et aussi celui-ci lu ces derniers jours.

Son fils et son mari sont morts empoisonnés... Assassinats ? C'est la thèse défendue par Jeannette, dans le procès à sensation qui l'oppose au géant de la chimie, Krane Chemical. La firme a en effet impunément déversé, des années durant, des pesticides dans l'eau de Bowmore, ce qui a eu pour conséquence la mort de dizaines de personnes innocentes... et ce n'est pas fini !
Or, après soixante et onze jours d'auditions et de témoignages, les jurés ont tranché : le petit "David" a obtenu gain de cause contre le tentaculaire "Goliath" ! Plusieurs dizaines de millions de dollars lui seront versés, ce qui, sans lui ramener ses êtres chers, constitue la reconnaissance éclatante du préjudice subi. Oui mais voilà, le groupe industriel, dont les actions ont commencé à chuter à l'annonce du verdict, ne l'entend pas de cette oreille et se prépare à faire appel. Un nouveau procès, qui risque de mettre les nerfs de tous à rude épreuve...
Livre qui se divise en trois parties...tout ce qui est mis en place par le gros groupe industriel pour avoir un avis favorable lors de l'appel (ça doit faire bien 250 pages, soit la moitié du livre), j'ai trouvé cette partie longue. Ensuite la seconde partie concerne le nouveau procès en lui même puis la troisième c'est le résultat final. Ces deux dernières parties sont plus "vives", faciles à lire. La première étant intéressante mais assez "prise de tête" j'ai trouvé. Une critique de la société américaine et du pouvoir judiciaire là bas...même si je doute pas qu'il soit possible que ces failles se retrouvent dans pas mal de pays. Très bonne fin en tout cas.


Dernière édition par schuminator le Lun 17 Sep - 18:46, édité 1 fois

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par sampdoriani le Mar 26 Avr - 18:54

Bonne idée !

_________________
Il cielo e sempre piu blu
avatar
sampdoriani
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1111
Age : 43
Date d'inscription : 19/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par schuminator le Mer 27 Avr - 14:51

Voilà les livres que j'ai lus sur les 9 derniers mois.

C'est le livre qui a inspiré Dexter, c'est excellent. (lu en VO).



God Hates us, c'est marrant, mais ça reste sans plus, c'est just;e pour le trip d'avoir le livre autour duquel se lance la série Californication. (livre en VO)






+ les BD de Kaamelott.

Sinon, j'ai lu ce livre, 500pages en anglais.

J'avais adoré le film...mais alors le livre, un vrai régal, en plus ça se lit super vite, vraiment trop aimé.

J'ai lu aussi 2/3 Zola, "La bête humaine", "Thérèse Raquin", "L'Assomoir". J'ai particulièrement aimé les deux premiers. J'ai aussi lu "A bas l'arbitre" de l'ancien arbitre, Derrien, put*** j'aurais pu l'écrire vu la qualité de l'écriture, au moins on sait que c'est vraiment lui qui l'a écrit. Par contre c'est bien de voir les magouilles dans les instances du foot français et de l'arbitrage en particulier. J'ai aussi lu "The Client" de Grisham en anglais, bien même si j'ai mis des années entre le moment où je l'ai commencé et celui où je l'ai fini ^^


« Trempée jusqu’aux os et totalement nue, elle est apparue sur ma terrasse au beau milieu d’une nuit d’orage.
— D’où sortez-vous ?
— Je suis tombée.
— Tombée d’où ?
— Tombée de votre livre. Tombée de votre histoire, quoi ! »

Tom Boyd, un écrivain célèbre en panne d¹inspiration, voit surgir dans sa vie l’héroïne de ses romans.
Elle est jolie, elle est désespérée, elle va mourir s’il s’arrête d’écrire.
Impossible ? Et pourtant…
Ensemble, Tom et Billie vont vivre une aventure extraordinaire où la réalité et la fiction s’entremêlent et se bousculent dans un jeu séduisant et mortel...

Une comédie vive et piquante.
Un suspense romantique et fantastique.
Quand la vie ne tient plus qu’à un livre !


En format normal, pas livre de poche. Quand même pas loin de 400p. Sympa la façon dont le récit est écrit.

J'ai fini "Seras-tu là?" et j'ai adoooooooooooooooréééééé!
Etant un fan des "Back to the future", ce livre ne pouvait que me plaire.

Un seul geste aurait suffi pour tout changer. Qui n'a jamais rêvé de revenir à cet instant décisif où le bonheur était possible ? San Francisco. Elliott, médecin passionné, ne s'est jamais consolé de la disparition d'Ilena, la femme qu'il aimait, morte il y a trente ans. Un jour, par une circonstance extraordinaire, il est ramené en arrière et rencontre le jeune homme qu'il était, trente ans plus tôt. Il est revenu à l'instant décisif où un geste de lui peut sauver Ilena. Et modifier l'implacable destin qui a figé son sort à jamais. Un stupéfiant face-à-face, Une histoire d'amour bouleversante, Un suspense à couper le souffle.



– Nathan, regardez le garçon à l’anorak orange
Bon sang, Garrett, pourquoi voulez-vous que je le regarde ?
Parce qu’il va mourir
Moins d’une minute plus tard, l’adolescent se tire une balle dans la tête. Et c’est ainsi que Nathan Del Amico, brillant avocat new-yorkais, découvre l’étrange pouvoir de Garrett Goodrich. Qui est ce Garrett Goodrich ? Un cancérologue chevronné, directeur d’un important centre de soins palliatifs. Il n’a rien d’un illuminé et pourtant il se dit capable de prévoir la mort. Il prétend avoir une “ mission ” : accompagner ceux qui vont mourir jusqu’aux frontières de l’Autre Monde pour qu’ils quittent la vie en paix avec eux-mêmes. Très ébranlé, Nathan comprend que Garrett est entré en contact avec lui pour le préparer à mourir. Mais il est bien incapable d’imaginer ce que la rencontre avec cet homme va déclencher dans sa vie, et dans celle de ceux qu’il aime. Nous assistons avec ce roman à la naissance d’un style Musso où l’on retrouverait l’émotion d’un Marc Lévy, la mise en scène d’une Patricia Cornwell, et une intrigue aux rebondissements très Sixième Sens.


Rien ne prédisposait Juliette et Sam à se rencontrer. Encore moins à tomber amoureux. Leur rencontre est explosive et magique. L'espace d'un week-end à New York, ils vivent le coup de foudre et la passion. Mais voilà, chacun a menti à l'autre. Sam en se prétendant marié, Juliette en racontant qu'elle est avocate. Juliette doit repartir pour Paris, et Sam l'accompagne à l'aéroport. C'est l'instant décisif où leur destin peut basculer, mais ni Sam ni Juliette n'osent prononcer les mots qu'il faut. Une demi-heure plus tard, la nouvelle tombe : l'avion de Juliette a explosé en plein ciel. Sam sombre dans le désespoir. Mais il ignore que leur histoire est loin d'être terminée.
L'histoire d'amour du début du livre est pas super intéressante mais par contre j'ai adoré tout le reste.


J'ai lu ça en une nuit. Bien aimé l'histoire autour du gars qui sent sa vie pourrite.



Encore une fois, j'ai bien aimé. Puis surtout ça se lit super vite. Mes seuls regrets jusqu'à maintenant, c'est que tous ses livres finissent bien et donc y'a moins de "surprises" même si on passe un bon moment et qu'on a du mal à lâcher les livres.




Excellent En deux soirs, j'ai lu les 450 pages du livre. Super enquête policière, on est bien pris dans l'histoire et le style d'écriture, dans les dialogues, est vraiment pas prise de tête, tranquille, marrant. Faudra que je vois ce qu'elle a écrit d'autres comme livres, si c'est le même genre et la critique qui les a suivis!


Lu en trois jours. Agréable même si j'ai vu la fin arriver bien avant les derniers chapitres.
Ce que j'aime c'est les livres comme celui-ci avec des chapitres courts, ça me fait lire super vite, ça me motiv'.




John Grisham abandonne le thriller le temps d’un court roman. Une histoire poignante d’humanité et un hommage au sport dans la veine de Million Dollar Baby.

Eddie Rake va mourir. Pendant trente ans il a été le coach de l’équipe de foot du lycée de Messina, petite ville du Sud des États-Unis. Tandis que la nouvelle de son agonie se répand, les joueurs qu’il a entraînés au cours de sa longue carrière reviennent dans la ville en prévision des funérailles. Dans le stade vide de Messina où ils ont jadis connu la gloire, Nelly, Nat, Jesse et les autres se retrouvent pour attendre ensemble la dernière heure de leur coach. Ils se souviennent alors de leurs belles années… qui furent aussi les plus dures de leur vie. Et la question soudain surgit : faut-il aimer ou haïr Eddie Rake ? Lui doivent-ils le meilleur ou le pire de leur existence ?

Neely a cru qu’il deviendrait un grand joueur professionnel ; mais une blessure au genou en première année de fac l’a renvoyé à l’obscurité dont il était sorti trop jeune. De retour à Messina pour la première fois depuis l’accident, il se demande s’il doit pardonner à Eddie Rake d’avoir instrumentalisé sa jeunesse… Autour de lui, il y a Nat, le seul homosexuel avoué de Messina, le premier à avoir compris l’humanité qui se cache sous les méthodes de tortionnaire de Rake ; Jesse, qu’on va sortir du pénitencier où il purge ses vingt ans de prison pour lui permettre d’assister aux obsèques de son coach ; ou encore Mal, qui se rappelle avoir appliqué l’enseignement d’Eddie Rake pour survivre au Vietnam. Pendant ces quelques heures passées dans le stade vide, les héritiers d’Eddie Rake seront tous transformés par ce " dernier match "…
Le livre fait seulement 200p et ça se lit super vite et facilement. Je me demandais comment allait être ce roman qui n'a pas d'intrigues, de suspense...et au final, super petit livre.


Dexter Morgan est le serial killer dont certains rêvent en secret, qui canalisent ses instincts de tueur en se débarrassant des monstres ayant échappé à la justice.
Son job de technicien de scène de crime pour la police de Miami lui fournit une couverture idéale : l'apparence de la normalité. Mais un jour, tout bascule : un double homicide commis sur le campus de l'université le terrifie... et le prive de sa voix intérieure, le Passager noir, qui l'aidait à identifier les assassin. Le plus dur, pour lui, sera de préserver les enfants de sa fiancée Rita, les jeunes Cody et Astor.
Ce livre est moins bien que les deux premiers tomes. Il se lit mais il est pas exceptionnel. La trame de fond pourrait être pas mal mais la fin est "spéciale" et puis sans son Dark Passenger, Dexter c'est plus vraiment Dexter.


L'Alchimiste est le récit d'une quête, celle de Santiago, un jeune berger andalou parti à la recherche d'un trésor enfoui au pied des Pyramides. Dans le désert, initié par l'alchimiste, il apprendra à écouter son coeur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve. Destiné à l'enfant que chaque être cache en soi, L'Alchimiste est un merveilleux conte philosophique, que l'on compare souvent au Petit Prince, de Saint Exupéry, et à Jonathan Livingston le Goéland, de Richard Bach.
Je connaissais que de nom. Aussi bien le livre que l'auteur. D'ailleurs, ne connaissant rien en littérature même si j'ai déjà bossé en libraire :lol: bah j'ai "suivi la mass" et décidé de prendre des livres d'un gars connu pour voir ce que ça racontait de beau...ou pas. Alors sur L'Alchimiste, j'ai adoré le début et même la fin du livre. Mais parfois, au milieu de l'histoire, j'avais la sensation que ça disait tjs "la même chose" et c'était un peu long. Mais dans l'ensemble ça reste un bon livre même si, pour moi, il ne vaut clairement pas le Petit Prince ^^ Même si j'avoue qu'il y a un max de phrases "classes" dans ce livre. Et puis le livre est court (190pages) donc si on est motivé, ça se lit vite. Par moment, ça semblera un peu simpliste mais c'est vrai que c'est un conte...ça me fait un peu penser à du "développement personnel" et un moyen de se donner "du courage" pour ceux qui en ont un peu ras le bol de leur vie et qui veulent la changer. Nan mais dans l'ensemble un bon livre avec surtout plein de phrases qui ne peuvent pas laisser indifférent.


Isolé dans une région montagneuse, le petit village de Bescos vit comme hors du temps.
Le mal ne semble pas y avoir prise. Jusqu'au jour où survient un mystérieux étranger. La tentation et l'envie pénètrent dans le cœur des habitants : le village a sept jours pour choisir entre l'honneur et la misère, le crime et la fortune. L'homme naît-il bon ou mauvais ? Au travers des pensées de Mlle Prym, la jeune et jolie barmaid de l'hôtel, nous entrons au plus profond des âmes, où tourbillonnent pulsions, frustrations, angoisses, et rêves...
J'ai adoré, j'arrivais plus à lâcher le livre. :wub:


Rick Dockery est quarterback pour les Browns de Cleveland.
Sa carrière piétine depuis plusieurs années déjà, quand, à la suite d'un match particulièrement catastrophique, il se fait virer de son équipe. Plus personne, aux Etats-Unis, ne veut de lui... Mais il n'imagine pas abandonner le football, qui est toute sa vie. Il supplie Arnie, son agent, de lui trouver une place, n'importe où. N'importe où, ce sera l'Europe. La première surprise de Rick est de découvrir qu'il existe une ligue de football américain en Italie, la deuxième est que l'improbable équipe des Panthers de Parme rêve de l'avoir pour quarterback...
Les autres surprises vont s'enchaîner sur un rythme d'enfer. Une réjouissante comédie burlesque dans l'Italie des stades et des trattorias.
"Petit" livre de 335 pages quand même mais j'ai eu du mal à le poser tellement je prenais du plaisir à la lire...et puis surtout, quel contraste avec "La route" que j'ai abandonné rapidement tellement j'accrochais pas au style d'écriture. Là, j'ai vraiment passé un bon moment, le personnage principal "est cool" et on a envie de savoir ce qu'il va se passer de son aventure italienne même si on a notre petite idée... Par contre, contrairement à d'autres livres de Grisham, aucune enquête policière, aucune intrigue, pas de suspense "haletant", etc... Je connaissais pas grand chose au foot américain, juste le minimum et disons qu'il y a beaucoup de vocabulaire spécifique au foot américain et les descriptions de matches, assez régulières, peuvent s'avérer difficiles à suivre si on décroche à cause du vocabulaire/postes des joueurs.
Mais en tout cas je regrette vraiment pas de l'avoir lu!


Veronika a les mêmes rêves, les mêmes désirs que tous les jeunes gens du monde.
Elle a un métier raisonnable et vit dans un petit appartement, s'offrant ainsi le plaisir d'avoir un coin à elle. Elle fréquente les bars, rencontre des hommes. Pourtant, Veronika n'est pas heureuse. Quelque chose lui manque. Alors, le matin du 11 novembre 1997, Veronika décide de mourir. Imagination et rêves, amour et folie. Désir et mort. Alors qu'elle s'approche de la mort, Veronika se rend compte que chaque moment de la vie constitue un choix, celui de vivre ou d'abandonner.
Veronika expérimente de nouveaux plaisirs et découvre qu'il y a toujours un sens à la vie. Mais la vie est courte. Veronika a décidé de mourir, et maintenant, elle ne peut renoncer.

J'ai bien aimé les 15/20 premières pages, les 15/20 dernières, à part ça, gros ennui.



Imaginez...
Votre femme a été tuée par un serial killer. Huit ans plus tard, vous recevez un e-mail anonyme. Vous cliquez : une image... C'est son visage, au milieu d'une foule, filmé en temps réel. Impossible, pensez-vous ? Et si vous lisiez "Ne le dis à personne..." ?
Livre excellent, pas une minute de temps mort. J'ai lu les 430 pages en une journée, j'ai vraiment adoré. Avec en plus des derniers retournements de situations dans les dernières pages du livre. Vraiment super pour ceux qui aiment les thrillers.


Nicolas Sarkozy a accédé à la fonction suprême en bousculant les conventions et les obstacles, il a conquis les médias et séduit les français en 2007… Bref, il a redonné sa force virile à la politique. Un vrai mec, notre président. Mais ce macho-là a bien des problèmes avec les femmes. Avec les siennes, ses épouses, ses conquêtes, sa mère, avec celles qui l’accompagnent en politique et qu’il fait entrer au gouvernement, avec celles qu’il rencontre… Notre hyper-président est un hyperaffectif. Aussi était-il intéressant de retracer son parcours au rythme de ses rencontres féminines.
Renaud Dély, rédacteur en chef de la matinale de France Inter, ex-directeur adjoint de l’hebdomadaire « Marianne », a mené ses recherches dans les coulisses du pouvoir pour brosser ce portrait intime d’un homme à travers ses femmes. Et c’est Aurel, dessinateur de presse (« Le Monde », « Marianne », « Politis », « Siné Hebdo »…) qui se charge de mettre en images cette enquête.
Bd de 120/140 pages, pas mal mais rien de bien extraordinaire non plus, on apprend rien de plus (quoique je cherchais pas à en connaitre plus :loool: ). On me l'a passée, je l'ai lue mais bon, c'est pas la bd de l'année, loin de là.


_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par schuminator le Mer 27 Avr - 15:01


Sale temps pour l'agent sportif Myron Bolitar.
Ex-champion de basket, ex-agent du FBI, il est pourtant habitué aux coups durs. Sauf que là, c'est vraiment tordu : son poulain, le prometteur Christian Steele, est sous le choc. Il vient de recevoir par la poste une revue porno dans laquelle son ancienne petite amie Kathy pose langoureusement dans le plus simple appareil. Problème : Kathy, mystérieusement disparue depuis des mois, est aujourd'hui considérée comme morte.
Plus étrange encore, elle n'est autre que la sœur de la romancière Jessica Culver, grand amour de Myron. En pleine négociation de contrat, l'agent sportif croit d'abord à une technique d'intimidation de la part de ses concurrents. Mais la réalité se révèle autrement plus sordide...
Bon petit livre (350 pages). Il se lit super vite, en partie grâce aux chapitres qui sont courts et permettent d'avancer vite. Les personnages sont attachants. Coben a, d'après ce que j'ai compris, fait une série autour du personnage de Myron Bolitar donc je pense les lire les uns après les autres. "Rupture de contrat" étant le premier de la série. En tout cas du suspense, de l'humour, une intrigue pas trop mal...un bon petit livre même si le scénario est moins "bon" que "Ne le dis à personne".


Nouveau challenge pour l'agent sportif Myron Bolitar : l'ex-champion de basket se voit en effet proposer un poste de remplaçant au sein de la glorieuse équipe des Dragons du New jersey.
En échange, Myron doit mener une enquête officieuse auprès des autres joueurs. Objectif? Retrouver la trace de Greg Downing, basketteur superstar mystérieusement disparu. Secondé par ses deux fidèles complices, le flamboyant Win et la belle Esperanza, ancienne lutteuse à la grâce féline, Myron va tenter de gagner cette partie qui s'annonce riche en coups tordus et autres rebondissements sanglants...
J'ai bien aimé encore une fois le duo Myron/Win et l'histoire est sympa. Encore une fois, il faut attendre les dernières pages du livre (410p) pour "résoudre l'énigme" et j'avoue que c'est pas mal. Et puis, encore une fois, on est dans le "milieu du sport", ça change.


Sur la photo de famille, au milieu des silhouettes hiératiques des quatre frères Martello, un visage s'est effacé : celui de Natalie, la sœur, absente depuis bien longtemps.
Année après année, les Crane et les Martello continuent pourtant de se retrouver autour d'Alan, le patriarche du clan. Mais cet automne-là, la traditionnelle réunion de famille commence mal. Jane, la belle-fille d'Alan, déterre le cadavre de Natalie, son amie disparue il y a vingt-cinq ans. Contre l'avis de tous, elle entame une vertigineuse descente dans le passé, espérant traquer la vérité dans les replis de ses souvenirs.
Un jeu de mémoire méthodique et mensonger, où les pièces s'emboîtent pour former diverses figures et finissent par mettre au jour le secret de la famille Martello.
P'tit livre bien sympa, facile à lire et pas trop chiant. Par contre, mes doutes s'étaient portés sur la bonne personne bien avant la fin du livre même si le dénouement est surprenant.


Et si votre vie n'était qu'une vaste imposture ? Si l'homme que vous aviez épousé dix ans auparavant n'était pas celui que vous croyez ? Si tout votre univers s'effondrait brutalement ? Pour Grace Lawson, il aura suffi d'un seul regard sur une vieille photo prise vingt ans plus tôt et porteuse d'une incroyable révélation pour que tout s'écroule.
Ses souvenirs, son mariage, ses amis : tout n'était qu'un tissu de mensonges. Mais le cauchemar ne fait que commencer...
Bon "petit" thriller, bon, 480 pages quand-même. Mais j'aime bien son style d'écriture. Contrairement à la série des Myron Bolitar, y'a pas d'humour, c'est qu'une enquête avec à chaque fois des doutes sur plein de personnages et une résolution de l'affaire qui se joue dans les dernières pages. J'ai vraiment bien aimé, je le place juste en-dessous de "Ne le dis à personne", car l'histoire est bien plus complexe et on peut avoir tendance à lâcher l'affaire pendant la première partie du livre. Parce que pendant une bonne partie du livre, on nous fournit un max d'informations, d'indices, avec plein de personnages et au final, l'histoire se décante au cours des cent dernières pages.


Il avait toutes les cartes en main pour devenir l'un de ces riches associés sans états d'aine qui font prospérer les gros cabinets juridiques de Washington.
Une prise d'otages commise par un SDF désespéré va totalement bouleverser sa vie... Le mettre face à la réalité de ces milliers d'exclus que personne n'écoute. Faire voler en éclats son existence de jeune avocat d'affaires ambitieux et talentueux. Et l'entraîner dans un bras de fer à hauts risques contre son ancien employeur afin que triomphe une certaine idée de la justice : la défense du plus faible.
Roman qui se lit vite (moins de 400 pages) et qui se veut une sorte de critique de la société actuelle. L'histoire est pas mal, l'intrigue de base, mais le dénouement n'est pas aussi bien que ce qu'on aurait pu espérer, il est un peu bâclé. Dommage car avec une fin plus soignée et un peu plus de rythme, ce serait un très bon petit livre.


Ptit livre très sympa avec un dénouement qu'on voit venir dans les dernières pages mais qui est surprenant. ::):


Son fils et son mari sont morts empoisonnés... Assassinats ? C'est la thèse défendue par Jeannette, dans le procès à sensation qui l'oppose au géant de la chimie, Krane Chemical. La firme a en effet impunément déversé, des années durant, des pesticides dans l'eau de Bowmore, ce qui a eu pour conséquence la mort de dizaines de personnes innocentes... et ce n'est pas fini !
Or, après soixante et onze jours d'auditions et de témoignages, les jurés ont tranché : le petit "David" a obtenu gain de cause contre le tentaculaire "Goliath" ! Plusieurs dizaines de millions de dollars lui seront versés, ce qui, sans lui ramener ses êtres chers, constitue la reconnaissance éclatante du préjudice subi. Oui mais voilà, le groupe industriel, dont les actions ont commencé à chuter à l'annonce du verdict, ne l'entend pas de cette oreille et se prépare à faire appel. Un nouveau procès, qui risque de mettre les nerfs de tous à rude épreuve...
Livre qui se divise en trois parties...tout ce qui est mis en place par le gros groupe industriel pour avoir un avis favorable lors de l'appel (ça doit faire bien 250 pages, soit la moitié du livre), j'ai trouvé cette partie longue. Ensuite la seconde partie concerne le nouveau procès en lui même puis la troisième c'est le résultat final. Ces deux dernières parties sont plus "vives", faciles à lire. La première étant intéressante mais assez "prise de tête" j'ai trouvé. Une critique de la société américaine et du pouvoir judiciaire là bas...même si je doute pas qu'il soit possible que ces failles se retrouvent dans pas mal de pays. Très bonne fin en tout cas.

J'ai enfin pris le temps de lire ce "livre" que j'avais acheté il y a quelques mois. Enorme déception, je m'attendais à bien mieux...bon, vu la longueur du "livre", un" vingtaine de pages, j'ai pas perdu trop de temps...mais je pensais quand même pas trouver un écrit aussi "plat".

Je viens de checker sur le net et j'ai trouvé ça, j'ai trouvé cette "critique" pas mal.
http://www.marianne2.fr/Indignez-vous--pave-dans-la-mare-ou-petard-mouille_a201317.html

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par sampdoriani le Mer 27 Avr - 19:33

Wahou ! tu as lu certains livres en une journée et une nuit pour d'autres. Respect...

_________________
Il cielo e sempre piu blu
avatar
sampdoriani
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1111
Age : 43
Date d'inscription : 19/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par schuminator le Mer 27 Avr - 19:49

Respect pour mes insomnies :lool:
Dire qu'avant l'été dernier, je n'avais jamais lu à l'exception de livres de sports (livres sur Schumi, LA Confidentiel sur Lance Armstrong, livre d'Eydelie, livres divers sur l'OM ou la Samp, "Pastis à l'OM" qui était super bien, des livres sur le dopage, sur la corruption dans le sport, les scandales de L'Equipe ou je sais plus quoi, l'autobiographie de Baggio, Del Piero, Dugarry, les livres de blagues de Totti, etc...)
Mais depuis l'été dernier, je me suis mis à lire des vrais livres et j'avoue que c'est pas mal non plus.

Là, je me suis commandé ça sur le net, ces deux livres seront mes prochaines lectures:


Match après match, saison après saison, le football rythme la vie de Nick depuis qu'à onze ans son père l'a emmené assister à sa première rencontre.
Qu'il vente, qu'il pleuve, que son équipe gagne ou perde, il est toujours là, supporter inconditionnel dont l'obsession dévore peu à peu le reste de l'existence. Mais la passion n'empêche ni l'humour ni la lucidité, et le fan de foot se dévoile peu à peu, dressant en creux le portrait touchant d'un homme, d'une famille et d'une génération. A tous ceux - et toutes celles - qui ne comprennent pas que l'on puisse se passionner pour vingt-deux types en short courant après un ballon, Nick Hornby apporte la plus savoureuse des explications.


Le lendemain de Noël 1962, Brian Clough, buteur surdoué de l’équipe de Sunderland, se blesse.
Ce sera la fin d’une carrière qui s’annonçait exceptionnelle.Avide de revanche, il se reconvertit comme manager. Aidé de son inséparable ami Peter Taylor, il va conduire l’équipe de Derby à la victoire en championnat d’Angleterre.Deux ans plus tard, Clough prend la direction de Leeds United, l’un des plus grands clubs européens. Fidèle à son style, il commence par jeter un pavé dans la mare : Leeds ne doit ses victoires qu’à la tricherie et aux manoeuvres de son prédécesseur.
Désormais, l’honnêteté et le beau jeu règneront sans partage. Mais c’est sans compter avec l’hostilité de l’équipe et des dirigeants : ce qui s’annonçait comme le couronnement de la carrière de Brian Clough vire au cauchemar...Qu’on aime le foot ou pas, on lit d’une traite cette saga palpitante, riche en rebondissements, qui retrace l’ascension et la chute d'un homme hors du commun, tourmenté, complexe, parfois odieux, toujours sincère et attachant.
Plus brillant et inspiré que jamais, David Peace nous convie à la rencontre explosive de l’épopée, de la tragédie et du mélo, à travers l’une des icônes les plus flamboyantes du football anglais, qui se révèle un formidable personnage romanesque.44 jours a connu un immense succès en Grande-Bretagne.
Du coup, deux livres de sport pour "revenir aux bases" on va dire ^^

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par schuminator le Dim 19 Juin - 18:16


"C'est là depuis toujours, il faut que ça sorte." Celui qui parle est au lit avec sa femme. On s'attend à quelque révélation sentimentale ou sexuelle ! Il continue : "Je vois Limpar qui feint d'alerter Gillespie, lequel fait écran, faute du défenseur ! Penalty ! Dixon marque. 2 à 0"... Le match est lancé. Sa femme le secoue : "À quoi penses-tu, chéri ?" Pas d'autre alternative alors que de mentir. Parce que pour un obsédé du foot, avouer la vérité peut entraîner l'exclusion immédiate.

Pour Nick Hornby, l'obsession a commencé alors qu'il était enfant, fils de divorcés et en quête de repères affectifs. Son père l'emmène voir le club d'Arsenal dans le nord de Londres et il découvre les matchs grandioses ou soporifiques, l'ambiance des stades mais aussi la futilité des supporters ou des joueurs. Derrière le récit de sa fertile imagination sportive, se dessine alors une autobiographie d'une grande originalité. La rupture familiale et les vides comblés par le foot, et plus tard, comment on devient écrivain malgré ou à cause de cette occupation monomaniaque, s'en excuser et en rire.

Au-delà de quelques longueurs narratives, Carton jaune est un récit plein d'humour dont la lucidité et le sens de l'autodérision ne peuvent laisser indifférent... même les plus allergiques au football. Belle victoire. --Stellio Paris
Quatrième de couverture
" Depuis l'admirable Haute Fidélité, Nick Hornby n'a pas perdu son sens de l'humour, de l'autodérision et du détail qui fait mouche. Derrière le récit de matchs épiques ou soporifiques se dessine le portrait attachant d'une famille, le passage à l'âge adulte. Carton jaune est un modèle d'autobiographie doublé d'un livre fin et drôle. Que demander de plus ? "

Livre à mettre dans toutes les mains des accrocs à une équipe de foot, peu importe l'équipe. Vous allez trop vous reconnaitre dans ce livre.
Excellent. J'ai vraiment bien aimé.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par schuminator le Lun 27 Juin - 19:25


Je viens de finir le livre....je crois que c'est le meilleur livre de foot que j'aie jamais lu. Excellent la façon dont l'histoire de ce manager est racontée. Un livre qui se lit super vite, son présent sans cesse mis en parallèle avec son passé, comme il a fait pour arriver à la tête de Leeds... Bref, super livre et j'ai hâte de voir le film. En tout cas, après avoir lu ce bouquin, plutôt que de remonter immédiatement Forrest c'est surtout Derby County que j'ai envie de faire remonter en Premier League à Fifa! :tongue:

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par schuminator le Dim 28 Aoû - 21:20


Jusqu'à quel point connaît-on vraiment son enfant ? Mike et Tia ne cessent de se poser la question : leur fils Adam, seize ans, a changé.
Réfugié dans sa chambre, il ne quitte plus son ordinateur. Malgré leurs réticences, Mike et Tia se décident à installer un logiciel de contrôle. Un jour, un e-mail inquiétant. Et Adam disparaît. Sans un mot... C'est alors que tout bascule. Sur un rythme d'enfer, Harlan Coben nous entraîne dans un thriller plus électrisant que jamais. Pièges du web, délinquance virtuelle, tueur psychopathe, le maître de nos nuits blanches se joue de nos angoisses avec une délectation machiavélique.
Du Harlan Coben. Un livre sympa même si ce n'est pas son meilleur.


Jeannot, Tu leur diras de raconter notre histoire dans leur monde libre. Que nous nous sommes battus pour eux. Tu leur apprendras que rien ne compte plus sur cette terre que cette putain de liberté capable de se soumettre au plus offrant. Tu leur diras aussi que cette grande salope aime l'amour des hommes, et que toujours elle échappe à ceux qui veulent l'emprisonner, qu'elle ira toujours donner la victoire celui qui la respecte sans jamais espérer la garder dans son lit. Dis-leur Jeanne, dis-leur de raconter tout cela de ma part, avec leurs mots à eux, ceux de leur époque. Les miens ne sont faits que des accents de mon pays, du sang que j'ai dans la bouche et sur les mains.
Roman sur la résistance durant la 2nde guerre mondiale + déportation des juifs. Livre pas mal.


Deux coups de feu, le trou noir... Douze jours de coma... Marc se réveille : sa femme est morte et Tara, sa petite fille de six mois, a disparu. La demande de rançon est claire : deux millions de dollars et Tara aura la vie sauve. Avocats véreux, filières d'adoption douteuses, trafic de bébés, enlèvements crapuleux, tueurs à gages, psychopathes...

La vie de Marc bascule dans le cauchemar absolu.
Livre qui se lit vite malgré les 450 pages. Livre rythmé, style d'écriture sympa, comme souvent avec Coben. Niveau intrigue, comme la plupart du temps, tout se ficèle lors des dernières pages, même si pour une fois j'avais "soupçonné" la bonne personne :gene: même si l'explication est différente de ce que j'avais imaginé. Le genre de livre qui pourrait devenir un film. Et puis le fait d'être composé de chapitres ultras courts (une dizaine de pages en général), aide à avancer rapidement dans l'histoire.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par San Maurici Fight Club le Mar 18 Oct - 12:55



Ecrivain anglais célèbre considéré comme le Zola de la Perfide Albion, King à un grand intérêt pour la société anglaise, ses difficultés et ses dérives. Football Factory met en scène les tribulations de Tommy Johnson, supporter hooligan de Chelsea, et de ses amis. Entre sexe, bagarre, alcool et encore bagarre, le livre dépeint un aspect de la société ouvrière britannique qui se débat parmi la violence, le chômage et le racisme, avec pour point d’ancrage le football comme exutoire de ces difficultés. D’une écriture crue et non censurée, John King arrive à faire partager les sentiments de son héros dans ces pérégrinations footballistiques. (à noter que deux livres ont été écrit par la suite : La Meute – Headhunters, et Aux couleurs de l’Angleterre – England Away)
avatar
San Maurici Fight Club

Nombre de messages : 147
Age : 33
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 30/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par Oban... le Jeu 30 Aoû - 20:52

Schumi' tu carbures question littérature. :yeah:

Concernant The Damned United, marrant que tu en parles, c'est assez peu connu en France. Perso', j'ai un bon pote Anglais, donc bien évidemment on parle pas mal du foot Britannique. A ce titre, la personne qui a toujours retenu notre attention c'est Bryan Clough et son Nottingham Forest. On a toujours admiré l'immense travail qu'il a effectué là bas.
En grattant un peu, on a ensuite découvert son passage totalement raté dans le club phare de l'époque outre-manche à savoir Leeds. 44 jours comme l'indique le titre du roman. Un personnage fascinant, provoquant qui formait un binôme complémentaire avec son adjoint (Peter Taylor). A partir du moment où leurs routes se sont séparés, ce fut le début de la fin du succès.

https://www.youtube.com/watch?v=GogzG5IWLvo

Je n'ai pas lu le livre (je ne savais pas s'il était dispo' en français), mais j'ai vu le film. C'est pas mal du tout. Je recommande.

Sinon, je change complètement le style, mais pour les adeptes de la littérature Italienne, j'ai dévoré cet été le Guépard de Guiseppe Tomasi di Lampedusa. Un livre qui raconte les bouleversements vécus par la noblesse Sicilienne au XIXème siècle au moment de l'unification Italienne. Le style (bien qu'un peu "difficile") est très soigné, et mine de rien c'est très instructif. Un vrai chef d'oeuvre.



Enfin, "L'homme qui voulait vire sa vie" de Douglas Kennedy, autre roman plié en quelques jours, à lire absolument. Là aussi la narration est très prenante, l'histoire passionnante, vous ne serez pas déçus. :wink:

avatar
Oban...

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 18/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par schuminator le Jeu 30 Aoû - 21:29

Faudrait que je mette à jour mes lectures :lool:
Le dernier dont tu parles, j'ai vu la film, pas le livre...et 44 jours, j'ai juste lu le livre, pas vu le film, mais le livre, je le conseille, il est super prenant et ça te fait forcément "aimer" ces clubs là à la fin. J'ai trouvé ça super bien écrit.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par sampdoriani le Ven 31 Aoû - 9:26

Oban... a écrit:Schumi' tu carbures question littérature. :yeah:
Sinon, je change complètement le style, mais pour les adeptes de la littérature Italienne, j'ai dévoré cet été le Guépard de Guiseppe Tomasi di Lampedusa. Un livre qui raconte les bouleversements vécus par la noblesse Sicilienne au XIXème siècle au moment de l'unification Italienne. Le style (bien qu'un peu "difficile") est très soigné, et mine de rien c'est très instructif. Un vrai chef d'oeuvre.
Pas lu le livre, mais le film est très beau, avec un grand casting... dont un petit rôle pour le Grand Reggiani.



En savoir plus avec l'excellent forum français dvdclassik.com

_________________
Il cielo e sempre piu blu
avatar
sampdoriani
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1111
Age : 43
Date d'inscription : 19/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par schuminator le Lun 17 Sep - 18:47


Amyas Crale, un peintre célèbre, a été assassiné, et sa femme, condamnée pour ce meurtre. Seize ans plus tard, leur fille, persuadée de l'innocence de sa mère, demande à Hercule Poirot de mener une nouvelle enquête. Ayant retrouvé les cinq témoins de ce drame, tous coupables potentiels, Poirot déploie son exceptionnelle faculté de déduction pour découvrir qui a vraiment tué Amyas Crale.
Pas mal du tout. L'enquête détaillée tourne autour de cinq personnages...à nous de voir si on trouve le bon meurtrier. :D

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par schuminator le Lun 17 Sep - 18:57

Ah pis même si ça intéressera pas, une mise à jour des quelques livres lus depuis "une chance de trop".

Ancien sportif reconverti dans les relations publiques, Myron Bolitar tombe des nues quand il reçoit
l'appel de Terese, dont il est sans nouvelles depuis sept ans : « Rejoins-moi. Fais vite... ». A peine arrivé à Paris, le cauchemar commence... Le mari de Terese vient d'y être assassiné, et l'ADN de sa fille, morte il y a des années, aurait été relevé sur les lieux du crime. Qui en veut à la vie de Terese
? Quels secrets lui a-t-elle cachés ? Pourquoi le Mossad, Interpol et la CIA les traquent-ils sans relâche ? Enlèvements, manipulations génétiques, meurtres, menace islamiste, complots internationaux... Pour Bolitar et ses alliés de toujours, la chasse est ouverte.
Pas mal. Pas son meilleur mais ça se lit.


Six ans. Six ans déjà que Myron Bolitar, ex-champion de basket, ex-agent sportif, ex- détective de choc, n'a pas touché une arme à feu. Six ans qu'il s'est tenu loin des petites frappes et des gangsters de tout poil. Mais cette existence tranquille est sur le point de basculer… Myron Bolitar a fait une promesse. Celle d'être là pour Aimée, la fille d'une amie. N'importe où, n'importe quand. Quelques jours plus tard, la jeune fille disparaît. Myron est la dernière personne à l'avoir vue… Fugue ? Enlèvement ? Myron mène l'enquête, pour prouver son innocence, mais aussi parce qu'il a promis aux parents d'Aimée de retrouver leur fille. Et une promesse est une promesse… Sueurs froides, frissons, un suspense diabolique par le maître de nos nuits blanches.
Bien aimé. Comme quasi tous les Harlan Coben que j'ai eus entre les mains. Et surtout comme toute la série des "Myron Bolitar" que j'apprécie particulièrement. Même si bon, je le reconnais, c'est loin d'être son meilleur roman. On arrive à s'arrêter de lire contrairement à certains de ses livres où je m'en voulais de devoir m'arrêter de lire à 2h du mat' tant l'histoire était prenante.


Le crime de l'Orient Express ou Murder on the Orient Express est un roman policier écrit par Agatha Christie et publié en 1934. Le scénario de ce livre est inspiré d'un crime réel, l'affaire Charles Lindbergh. Alors qu'il rentre de mission et compte s'arrêter quelques jours à Istanbul, Hercule Poirot est rappelé d'urgence à Londres. On est en hiver et à cette époque de l'année, l'Orient Express roule habituellement quasiment à vide. Pourtant, sans l'aide du directeur de la compagnie, Hercule Poirot n'aurait pas trouvé de place à bord, comme si tous les voyageurs s'étaient donné rendez-vous dans ce train ! Dès la première nuit, un homme est assassiné. Le train est immobilisé par la neige qui empêche l'assassin de s'enfuir. Dans les wagons isolés du reste du monde, Hercule Poirot, au sommet de son art, mène l'enquête. Et ce ne sont pas les pistes qui manquent !
Je n'avais jamais lu d'Agatha Christie. Ce livre est vraiment pas mal du tout.
Les descriptions des personnages sont super détaillées et au final, la quasi totalité des détails aura son importance au moment de la résolution du crime.


« Etes vous heureux ? Dans le cas contraire, consulte Mr Parker Pyne, 17 Richmond Street. »Cette annonce, parue dans le Times attire bien des clients un peu incrédules mais sans aucun doute malheureux. Aux quatre coins du monde, à Delphes, Chiraz ou Londres, Parker Pyne, professeur de bonheur, s'engage à vous faire retrouver l'amour et la joie de vivre. Évidemment, ses tarifs peuvent parfois paraître un peu élevés, mais qui ne risque rien n'a rien, et vous pouvez être sûr que Parker Pyne mettra en oeuvre tous les moyens nécessaires, y compris les mises en scène les plus abracadabrantes...Douze nouvelles insolites d'Agatha Christie, où l'ingéniosité le dispute à l'humour.
Pas mal. Puis surtout les histoires sont courtes donc ça se lit bien vite.


Clairement un truc pour filles...mais ça m'a pas empêché de bien apprécier le lecture du roman, ça m'a fait sourire et penser à ma best friend qui est clairement une accro du shopping quitte à se mettre dans le rouge. :lool:


Livre que j'ai eu du mal à lire...je suis resté bloqué dessus presque un an...j'arrivais clairement pas à avancer...à me dégoûter de la lecture...l'histoire était sympa mais je ne sais pas si ça venait du style d'écriture ou de moi, mais je n'arrivais pas à lire.


Dans leur téléphone,
il y avait toute leur vie...

New York. Aéroport Kennedy.
Dans la salle d embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Dispute anodine, et chacun reprend sa route.
Madeline et Jonathan ne s étaient jamais rencontrés, ils n auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangé leurs téléphones portables. Lorsqu ils s aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10 000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San Francisco.
Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu ils pensaient enterré à jamais...
Même si parfois ça semble un peu too much, invraisemblable, moi j'ai passé un bon moment, ça se lit super vite malgré les 450 pages, c'est pas prise de tête, on a envie d'avancer dans l'histoire et c'est tout ce que je demande à un livre, de me distraire sans que ce soit prise de tête.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par schuminator le Mer 3 Oct - 12:03


Le quatrième livre de "Dexter" est beaucoup moins bien que les autres.
Dexter et son personnage, c'est bien, mais les autres perso, j'ai trouvé ça creux et le final de l'histoire est trop facile..dommage. J'espère que le 5ème livre sera mieux.

_________________


avatar
schuminator
Ben Becker
Ben Becker

Nombre de messages : 2733
Age : 35
Date d'inscription : 13/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tifosamp.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par rafio le Jeu 4 Oct - 10:33

avatar
rafio

Nombre de messages : 898
Age : 45
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 15/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par rafio le Jeu 4 Oct - 10:36

DESCRIPTION : Un livre de photos de tribunes retracant en images (avec aussi un petit texte sur la saison) les grands moments des saisons 2002-03 à 2006-07 à domicile ou à l'extérieur et même les présentations de l'équipe à chaque avant saison

AVIS : Un très bel ouvrage, réalisé par un photographe de tribunes. Les photos sont d'une très bonne qualité et d'un intérêt certain.
avatar
rafio

Nombre de messages : 898
Age : 45
Localisation : Annecy
Date d'inscription : 15/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Coin lecture

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum